Lundi 6 mars 2017

Revue de presse du lundi 6 mars 2017

La veille réalisée par OpendataLocale sur l’industrialisation de l’ouverture des données publiques  à l’échelle communale.

La Gazette des communes, mardi 21 février 2017, Pcheminade

Mardi 21 février 2017 s’est tenu pour la première fois le comité scientifique et technique de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locale. Ce comité, créé par la loi NOTRe à pour objectif de réunir une quarantaine de personnes, membres des administrations et institutions publiques.
L’Observatoire des finances et de la gestion publique locale (OFGPL) composé de quatre membres permanents s’est vu attribué cinq objectifs prioritaires : amélioration du rapport annuel de l’Observatoire portant sur les budgets annexes ; créer une plate-forme open data regroupant les données fiscales ; analyser plus en détails la nature des dépenses ; mesurer plus précisément les mécanismes d’exonérations et abattements compensateurs ; moderniser les indicateurs de resources.

Accéder à l’article.

La Tribune, mardi 28 février 2017, auteur(e) inconnu(e)

Nantes ou la promesse des transitions
Il est ici question de la deuxième édition de Smart City Nantes qui aura lieu les 3 et 4 avril prochains et qui sera animé par une soirée de débats et une journée de conférences sur les enjeux que la ville aura à affronter. Les thématiques abordées porteront sur les sur la réduction des fractures sociales entre zones urbaines et quartiers populaires et zones urbaines zones rurales ; sur la transition écologique ; l’évolution de la démocratie et de l’implication des citoyens dans celle-ci ; etc. L’auteur(e) traite aussi du rôle clé que jouent et joueront les startups qui d’ores et déjà voient leur capacité d’intervention augmentée grâce aux levées de fonds réalisées.

La Gazette des communes, jeudi 9 février 2017, par Sabine Blanc

La métropole, « bonne échelle pour développer le service public local de la donnée »
C’est la première interview menée par la journaliste concernant le poste nouveau d’administrateur général de données. Il s’agit ici de l’entretien réalisé auprès de Nathalie Vernus-Prost, nommée par la métropole de Lyon à ce poste en avril 2015. Elle y explique sa mission et revient sur la création du TUBÀ, un espace ouvert pour la conception des services publics du futur. N. Vernus-Prost explique notamment que cela permet d’aller à la rencontre des citoyens en prenant ainsi compte leurs attentes afin d’adapter l’ouverture des données selon ces besoins. L’interview permet d’aborder le rôle de la métropole dans le processus d’ouverture des données, des échanges entre les obligations faites aux collectivités et les intérêts des entreprises privés, les axes de travail et les forces et faiblesse entre autres.

La Gazette des communes, jeudi 9 février 2017, par Sabine Blanc.

Gouvernance de la donnée : “Il n’y aura pas de modèle ouvert ou fermé mais
des modèles mixtes”
La journaliste conduit une interview de Jean-Philippe Clément, administrateur général de données à la Ville de Paris depuis cette hiver. Il revient sur sa mission de coordinateur de « {…} la démarche et {des} solutions qui s’appuient fortement sur la data {…} » et de sa « {…} fonction de pédagogue, de facilitateur et d’architecte. » J.-P. Clément répond aussi à ce qui a mené à la création d’un poste comme le sien, aux axes de travail en cinq thèmes (open data, mobilité, internet des objets, énergie et data science), le travail avec des partenaires privés ou les freins et les atouts pour faire face à cette entreprise. L’objectif poursuivi par cet article est d’amener un éclairage sur une fonction nouvelle appelée à se développer, car découlant directement de l’ouverture des données.

La Gazette des communes, mercredi 8 février 2017, par Alexandra Caccivio.

Comment Nevers Agglomération organise l’ouverture des données publiques
pour ses 13 communes ?
La journaliste revient sur la participation de Nevers Agglomération à la phase d’expérimentation lancée en janvier, sur l’appui de la GIP Territoires Numériques de Bourgogne Franche-Comté dont elle bénéficiera et de son expérience déjà acquise par le passé en matière d’ouverture des données. Cependant les deux points importants de l’article abordés par la journaliste portent sur l’accompagnement des treize communes membres de l’EPCI et du travail avec l’aide du service d’information géographique (SIG), la moitié des données concernées relevant de ce domaine ; le second point porte sur la détermination du
socle commun de données à ouvrir prioritairement avec un travail effectué entre le groupe de travail du SIG de l’agglomération et le service informatique de la ville.

Sud Ouest, La Rochelle – Rochefort, mardi 17 janvier 2017, auteur(e) inconnu(e).

L’open data, c’est déjà aujourd’hui

Article à propos d’une conférence organisée par la ville de La Rochelle le jeudi 19 janvier visant à informer les Rochelais sur la stratégie adoptée par la municipalité en matière d’ouverture des données et ce en quoi cela consiste. Cet article est l’occasion pour Yann Hélary, adjoint en charge des technologies de l’information et de la communication, de mettre en avant sa ville qui compte déjà 350 fichiers rendus publics et que cela va continuer en précisant que les nouvelles données seront accessibles sur un site prévu à cet effet. Enfin, l’auteur(e) aborde un point important, la mutualisation des services qui permettra aux petites communes de bénéficier de l’appuie des plus grandes et de donner accès aux données à tous les citoyens.